Rédiger…une lettre

La corvée. Voilà qu’il faut rédiger une lettre à votre fournisseur d’accès, à un proche. Une lettre? Plus personne ne fait ça, si?

Et si. Les courriers (non électroniques, j’entends) sont encore très utilisés. Certaines administrations publiques exigent une correspondance postale, des entreprises demandent des lettres de motivation (à envoyer par e-mail, pour pousser le vice encore plus loin), d’autres encore ne résilieront pas votre contrat d’abonnement sans courrier de résiliation…

Alors, prenons quelques minutes pour reprendre les bonnes bases de la rédaction d’une lettre. Vous les connaissez déjà, elles vont revenir 😉

Avant toute chose : à QUI écrivez-vous ?

Question importante, sans laquelle il est inutile de commencer à rédiger. Sans cette information, vous n’avez au mieux qu’un modèle de lettre, un squelette peu voire pas du tout personnalisé.

La désignation du destinataire va permettre évidemment de mettre la bonne adresse sur l’enveloppe et le bon timbre, mais également de « cibler » la rédaction, insérer les bons titres et les bonnes formules de politesse. En clair, d’éviter d’écrire au fisc comme vous écririez une carte postale à votre tante Jacqueline.

Figurez vous bien son visage : un inconnu réceptionnant votre lettre entre deux envois d’avis d’imposition, une chargée de recrutement qui ouvrirait votre lettre de motivation parfumée au préalable à l’anis (si c’est un envoi postal, plutôt rare), la susmentionnée tante Jacqueline, qui aurait déjà les doigts imbibés de larme à la pensée que vous lui ayez écrit une petite lettre depuis votre hôtel aux Antilles…Ca y est, vous l’avez bien en tête ?

Alors c’est parti !

Etape 1 : Les adresses

C’est hyper facile, il suffit de recopier. Duh.

D’accord. Où est-ce qu’on met l’adresse du destinataire, déjà ? A droite ou à gauche ? Ca rigole moins, mais vous avez de la chance, ça dépend pas mal. Certains diront « A GAUCHE, C’EST EVIDENT », d’autres l’inverse. J’aurais tendance à conseiller de l’écrire plutôt à gauche, pour écrire la vôtre la droite, car c’est comme ça qu’on me l’a appris à l’école 🙂

Ensuite, effectivement on recopie l’adresse, en oubliant pas de mentionner le pays si on parle de l’étranger (notamment sur l’enveloppe!). Petite astuce : si vous écrivez une adresse française (en France), elle ressemblera à ceci : « 32, rue des Acacias » ; mais si cette adresse se trouve en Belgique, elle ressemblera plutôt à cela : « Rue des Acacias 32« . Petite subtilité du francophone en Belgique 🙂

Etape 2 : Le lieu et la date

Cela peut paraître un peu antique de mettre la date sur une lettre, mais c’est important. Pourquoi? Parce que.

On écrira donc, juste en dessous des adresses, sur la droite : « A __________(ville), le _______ (JJ/mois (en lettres)/AAAA) ».

Etape 3 : L’objet

Il est pas toujours nécessaire pour une correspondance privée (pas de « Objet : Mes vacances à Noirmoutiers » pour tante Jacqueline…), mais il est essentiel pour un courrier administratif. Il permet dans ce cas de préciser une référence, un sujet, un dossier spécifique, afin que l’agent puisse voir d’un coup d’oeil de quoi il va être question.

Exemple : « Objet : Courrier de résiliation de mon abonnement n°_____ »

« Objet : Réponse à votre courrier en date du __/__/____ »

Etape 4 : Le titre

Et non, ça n’est pas terminé! Il reste encore à choisir la formule de désignation du destinataire.

La règle est simple, plus vous tenez à avoir une réponse, plus il sera judicieux d’être au plus précis sur l’intitulé de la fonction.

En cas de doute, un simple Madame, Monsieur, ou Madame, ou Monsieur, fera l’affaire. Mais si vous avez la chance de connaître exactement votre interlocuteur, il peut être mieux de le préciser, par exemple pour montrer que vous avez fait des recherches sur votre demande…

On pourra alors insérer Monsieur le Directeur, Madame le Greffier, ou Madame XXX si on connaît même son nom.

On réservera les Chère/Cher/Chers/Chères aux personnes déjà rencontrées, ou avec qui l’on a déjà échangé par un quelconque moyen.

Tip : si vous êtes en période d’envoi de candidature en grande quantité, attention à bien changer ces titres s’ils sont personnalisés…et de les changer dans TOUT le document. Ca sent le vécu. *soupir*

Etape 5 : Le corps du texte

Malheureusement, là, sans élément de contexte, je ne peux plus vous aider.

On peut néanmoins retenir qu’il faut procéder par paragraphe, une idée ou deux par paragraphe. Le premier est supposé amener le développement qui va suivre, sans toutefois être trop violent. Un « je veux que vous m’embauchiez ; tout de suite. » sera peut être un peu trop brutal.

Astuce : il est plus facile de commencer en se référant à quelque chose : « suite à notre échange téléphonique », « à l’occasion de ».

Etape 6 : La formule de politesse

Là encore, il va falloir s’adapter au destinataire; Un « gros bisou » prévu pour votre tante ne conviendra pas à votre DRH.

En cas de manque d’inspiration, on peut très bien se contenter de la formule suivante, passe-partout, mais qui nécessite d’être apprise par coeur car elle ne coule pas de source :

« Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations les plus sincères. »

Je vous avais prévenus.

En plus court, un « cordialement« , ou un « bien à vous« , pourrait encore passer.

Néanmoins, l’idéal est encore de s’adapter au contenu et au destinataire…

Exemple : pour une lettre de motivation, on pourra s’appuyer sur la demande pour parvenir à la formule suivante :

« Dans l’attente d’un retour de votre part, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations les plus sincères. »

Etape 7 : La signature

Le plus facile : il suffit d’ajouter son nom en bas de la lettre.

Et hop! Le tour est joué. Vous voyiez, vous saviez déjà comment faire, il fallait juste une petite révision 🙂

Pour ne plus oublier, néanmoins, vous pouvez télécharger ci-dessous un petit modèle à garder sous le coude en cas d’urgence !

Bonne chance!

Vous aimez ? N'hésitez pas à partager !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.